<

Ecrit en 2005 à la Schloss Solitude Akademie. Un moment de grande tension.
Rien n'y fait, tout est là. Presque.
Sur la IV de couverture :
A l’origine de ce livre, il y a l’affiche d’une exposition sur la destruction des juifs de Hongrie et le refus par l’institution d’une photo jugée indécente : celle d’une jeune fille juive souriante dans un jardin. Face à ce refus, Marc Touitou interroge notre
rapport aux images et à la représentation de la Shoah, pointe les conformismes de notre compassion mais convoque
également une histoire plus personnelle où l’on croise tour à tour des basketteurs armés de AK47, des indiens, Dennis Hopper, une petite fille et son monde, Jimi hendrix ou un combattant
espagnol de la 2e DB.
Confrontant ainsi, de manière inédite, une puissante réflexion sur l’humain et ce qui semble faire écho à la catastrophe, La femme au sourire affirme l’existence d’une communauté de conscience, d’une mémoire vivante enfin libérée d’un quelconque devoir.